Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile
Sylvain Bureau en direct

Écoutez-moi en direct à CIBM-CIEL grâce au lecteur de radio Internet dont j'ai moi-même dessiné la carrosserie. Le moteur est Muses Radio Player.


Sylvain Bureau Radio Web Méteo pour Rivière-du-Loup

Bienvenue sur mon site internet qui est en perpétuelle reconstruction. Tout comme moi. Sur ce site, vous trouverez toutes les informations me concernant et même plus. J'utilise ce site comme lieu de test de tout ce que j'apprends de nouveau en matière de site web et de nouveaux médias.

Concernant ce site, je le fabrique moi-même en entier (montages graphiques, CSS, base de données, etc...). Je n'utilise pas de modèle gratuit (free web templates) ou de CMS gratuit genre Joomla, Typo3, Spip ou Wordpress. Cependant, il m'arrive régulièrement de vérifier le code des pages que je visites pour en retirer les principes qui font mon affaire. Je teste mon site sur les navigateurs Internet Explorer, Firefox, Chrome et Opéra.

En ce qui a trait à la section "Sylvain Bureau Radio Web", les pages sont générées par le logiciel SAM Broadcaster à partir du code-source programmé par Spacial Audio; code que j'ai moi-même adapté aux besoins de ce site. "Sylvain Bureau Radio Web" me permet de repousser mes limites en matière de ce que j'appelle de la "télé par intraveineuse" en bâtissant moi-même un média de A à Z.

Pour me rejoindre

SPORTS

(Source : RDS)

Mourinho nouvel entraîneur de Tottenham

Le Portugais Jose Mourinho a été nommé entraîneur de Tottenham en remplacement de l'Argentin Mauricio Pochettino tout juste limogé, a annoncé mercredi le club londonien de Premier League.

Mourinho, sans club depuis son éviction de Manchester United en décembre 2018, a signé un contrat courant jusqu'à la saison 2022-2023, a précisé le club dans un communiqué.

« Je suis très heureux de rejoindre un club qui possède un si grand héritage et qui compte des supporteurs si passionnés. Les qualités des infrastructures et de l'équipe sont excitants. C'est travailler avec de tels joueurs qui m'a attiré », a déclaré Mourinho, cité dans le communiqué, qui va diriger aux destinées de son troisième club anglais après Manchester United et Chelsea.

Mourinho a entraîné parmi les plus prestigieux clubs européens : le FC Porto au Portugal (2002-2004), l'Inter Milan en Italie (2008-2010), le Real Madrid en Espagne (2010-2013) et Chelsea (2004-2007, 2013-2015) puis Manchester United (2016-2019) en Angleterre.

Il a remporté le titre de champion dans chacun de ces quatre championnats.

Il est par ailleurs l'un des trois seuls managers à avoir remporté la Ligue des champions deux fois avec deux clubs différents : le FC Porto en 2004 et l'Inter Milan en 2010. Il a également été trois fois champion de Premier League avec Chelsea (2005, 2006, 2015).

« En Jose, nous avons l'un des entraîneurs les plus performants du football, s'est réjoui le président de Tottenham, Daniel Levy. Il a beaucoup d'expérience, c'est un grand tacticien et sait inspirer les équipes. Il a remporté des honneurs dans tous les clubs qu'il a entraînés », a-t-il relevé, cité dans le même communiqué.

L'Argentin Mauricio Pochettino, qui avait pourtant conduit les Spurs à la finale de la Ligue des champions l'an passé, a été limogé sans ménagement alors que le club occupe la 14e du championnat d'Angleterre.

« Les résultats domestiques à la fin de la saison dernière et au début de celle-ci ont été extrêmement décevants », a sobrement expliqué mardi soir le club de Londres.

Dans sa folle course européenne la saison dernière, Tottenham avait en effet laissé des forces en Premier League, ne remportant que trois de ses douze derniers matches.

Et s'ils ont terminé dans les places européennes (4e), les Spurs le doivent surtout à l'incapacité chronique d'Arsenal et Manchester United à tenir le rythme.

Ces mauvais résultats se sont poursuivis cette saison puisque le club londonien pointe à la 14e place, à onze longueurs de la 4e place, synonyme de C1, et à vingt du meneur Liverpool.

Pire, Tottenham, éliminé en Coupe de la Ligue par un club de D4, n'a plus remporté de match (trois nuls, deux défaites) de Premier League depuis la réception de Southampton (2-1), le 28 septembre.

La Ligue des champions est essentielle pour les Spurs, qui se sont installés dans leur nouveau stade en avril 2019.


Les joueurs de la semaine dans la LHMAAAQ

LHMAAAQ – La Ligue de hockey midget AAA du Québec a fait connaître l’identité des joueurs CCM offensif et défensif de la dernière semaine. Il s’agit de l’attaquant Markus Vidicek des Lions du Lac St-Louis et du gardien William Rousseau des Estacades de Trois-Rivières.

Joueur offensif – Markus Vidicek (Lac St-Louis)

Le titre de joueur offensif revient à Markus Vidicek des Lions. En deux matchs, le # 25 du LSL a marqué 2 buts et récolté 5 aides, pour un total de 7 points, avec un différentiel de +7 et 9 tirs au but.

En plus d’avoir compté 1 but gagnant, Markus Vidicek a récolté des étoiles RDS dans chacune des deux rencontres avec une première étoile dans la victoire de vendredi et une deuxième lors du match de samedi qui s’est soldé par une 2e victoire de suite.

Joueur défensif – William Rousseau (Trois-Rivières)

Défensivement, l’honneur échoit au gardien des Estacades, William Rousseau. En deux départs, le # 35 de la formation trifluvienne a remporté autant de victoires (2). Il a stoppé 51 des 52 tirs dirigés vers sa cage, pour une moyenne de 0,50 but contre par match et un pourcentage d’efficacité de ,981 %.

Le gardien des Estacades a aidé les siens en blanchissant dans un premier temps les Cantonniers de Magog 4-0 mercredi dernier et dans un gain face aux Vikings de Saint-Eustache 3-1 dimanche, récoltant la 1re étoile RDS dans le premier match et une 2e étoile dans le deuxième match.

À un prochain match local, les deux joueurs seront honorés lors d’une cérémonie protocolaire et recevront un cadeau-souvenir de CCM.

Les joueurs de la semaine dans la Ligue midget AAA sont une promotion de CCM, un partenaire d’excellence.


Des débuts modestes pour Melo à Portland

Carmelo Anthony a enregistré 10 points à ses débuts avec les Trail Blazers de Portland, mardi, dans un revers de 115-104 devant les Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

Melo s’est entendu récemment sur les termes d’un contrat avec sa nouvelle formation. Il a disputé un peu plus de 23 minutes de jeu et a aussi obtenu quatre rebonds.

Il a n’a réussi que quatre de ses 14 paniers, mais il a réalisé deux tirs du centre-ville en trois tentatives.

CJ McCollum a été le meneur des Blazers avec 22 points.

Hassan Whiteside a tout de même enregistré 14 points et autant de rebonds.

Chez les Pelicans, Jrue Holiday n’a pas laissé sa place avec 22 points et 10 aides.

Brandon Ingram a terminé avec 21 points et sept rebonds.

Ailleurs dans la NBA

Golden State 114 - Memphis 95
GSW :
Alec Burks a obtenu 29 points
MEM : 15 points et 11 rebonds pour Jae Crowder

Phoenix 116 - Sacramento 120
PHO :
Devin Booker a mené l'attaque avec 30 points
SAC : Bogdan Bogdanovic a été le meilleur pointeur avec 31 points

Oklahoma City 107 - Los Angeles (Lakers) 34
OKC :
Dennis Schroeder a inscrit 31 points
LAL : LeBron James a réussit un triplé avec 25 points, 11 rebonds et 10 aides


Duclair se plaît à affronter les Red Wings

DÉTROIT - Anthony Duclair a marqué deux buts et ajouté une mention d'aide pour guider les Sénateurs d'Ottawa vers une victoire de 4-3 contre les Red Wings de Detroit mardi soir.

Jean-Gabriel Pageau et Brady Tkachuk ont marqué les autres filets des Sénateurs. Ces derniers ont aussi profité d'une solide performance d'Anders Nilsson, auteur de 35 arrêts, dont 15 en troisième période, durant laquelle les Sénateurs ont été dominés 16-3 au chapitre des tirs aux buts.

Valtteri Filppula (1-1) et le défenseur Filip Hronek (0-2) ont été les plus productifs du côté des perdants avec deux points chacun. Robby Fabbri et Anthony Mantha ont également touché la cible pour les Red Wings, qui avaient récolté au moins un point au classement lors de leurs cinq dernières rencontres (3-0-2).

Jonathan Bernier a réalisé 29 arrêts.

Mantha a réussi son 12e but de la saison avec 2:46 à jouer à la troisième période, alors que Bernier avait été ramené au banc des joueurs, pour réduire l'avance des Sénateurs à 4-3.

Les Sénateurs s'étaient bâti une avance de 4-2 grâce à trois buts en 5:22 en deuxième période. Duclair a d'abord créé l'égalité 2-2 avec son 9e de la saison et Pageau a ajouté un but lors d'une échappée 57 secondes plus tard. Tkachuk a complété la poussée sur une passe de Duclair, à 10:22.

 


100 pts en 2019 pour McDavid et Draisaitl

Connor McDavid et Leon Draisaitl ont tous deux récolté leur 100e point depuis le 1er janvier dans un gain de 5 à 2 sur les Sharks de San Jose.

McDavid a inscrit un but et ajouté deux mentions d'aides pour porter son total à 101 en 2019 alors que Leon Draisaitl a récolté une mention d'aide pour atteindre le plateau des 100 points.

McDavid a récolté au moins trois points dans un troisième match de suite, devenant le premier joueur depuis Mark Messier, en janvier 1990, à réaliser l'exploit.

Draisaitl a portaé à 13 sa série de parties avec au moins un point. Il a inscrit 28 points pendant cette séquence.

Le but vainqueur est venu de la palette de Jujhar Khaira. Markus Granlund, Zack Kassian et James Neal ont été les autres marqueurs de Oilers.

Kevin Labanc et Barclay Goodrow ont assuré la réplique des locaux.

450e victoire pour Marc-André Fleury
Sommaire

Marc-André Fleury a effectué 31 arrêts pour enregistrer une 450e victoire en carrière dans la LNH, aidant les Golden Knights de Vegas à triompher 4-2 contre les Maple Leafs de Toronto, mardi soir.

Fleury se retrouve à trois victoires du gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist au sixième rang de l'histoire de la LNH. 

Fleury s'est dressé devant plusieurs attaques des Maple Leafs, mais son plus bel arrêt est survenu alors qu'il restait moins de quatre minutes à écouler à la partie. L'attaquant Nic Petan a effectué un tir du revers en direction d'un filet libre, mais Fleury a plongé pour saisir la rondelle avec sa mitaine.

Mark Stone, Cody Glass, Tomas Nosek et Cody Eakin ont touché la cible pour les Golden Knights, qui ont remporté leurs deux dernières parties.

Jason Spezza et Zach Hyman ont fait scintiller la lumière rouge pour les Maple Leafs, qui ont perdu leurs six dernières sorties (0-5-1). Frederik Andersen, qui s'est incliné à ses quatre derniers départs, a conclu l'affrontement avec 33 arrêts.

Pastrnak et Marchand s'éclatent encore
Sommaire

David Pastrnak et Matt Grzelcyk ont marqué deux buts chacun, Brad Marchand a ajouté trois aides et les Bruins de Boston ont défait les Devils du New Jersey 5-1 mardi soir.

Connor Clifton, un joueur originaire du New Jersey, a marqué l'autre filet des Bruins, qui ont signé un huitième gain en neuf matchs contre les Devils.

Le gardien Tuukka Rask a terminé sa soirée de travail avec 25 arrêts, ne cédant que devant Blake Coleman.

Effectuant un 12e départ en 14 parties, le gardien Mackenzie Blackwood a bloqué 23 tirs.

En route vers une deuxième victoire à leurs sept dernières rencontres (2-2-3), les Bruins ont profité de la contribution de certains joueurs, comme prévu, mais aussi d'autres joueurs inattendus.

Avec son doublé, Pastrnak compte maintenant 19 buts en 21 matchs, dont 17 à ses 16 dernières parties. Grzelcyk, un défenseur, totalisait six buts à ses 149 premières parties dans la LNH avant de réussir un premier doublé en carrière.

En l'espace de seulement 14 secondes en première période, Marchand a préparé les buts de ce duo improbable, permettant aux Bruins de se donner une avance de 2-0.

Coleman a coupé l'avance de moitié tard en deuxième période mais les Bruins se sont sauvés avec trois buts lors du dernier tiers, à commencer par Pastrnak, huit secondes après une punition à P.K. Subban.

Une proie facile pour Barkov et les Panthers
Sommaire

Aleksander Barkov et Brett Connolly ont récolté un but et une aide chacun pour mener les Panthers de la Floride vers une victoire de 5-2 contre les Flyers de Philadelphie mardi soir.

Jonathan Huberdeau, Colton Sceviour et Mike Hoffman ont également touché la cible pour les Panthers, qui détiennent une fiche de 6-2-1 à leurs neuf dernières parties.

Evgenii Dadonov a ajouté deux aides pendant que le gardien Sergei Bobrovsky a stoppé 35 tirs.

Morgan Frost, à son premier match dans la LNH, a marqué pour les Flyers, qui ont subi un quatrième revers de suite. Travis Sanheim a complété pendant que le gardien Carter Hart concédait quatre buts en 18 tirs avant de céder sa place à Brian Elliott au milieu de la période médiane.

La soirée de travail de Hart s'est terminée après le but de Huberdeau, qui portait le score 4-1 à 9:37 du deuxième vingt. Environ trois minutes plus tôt, Barkov avait battu Hart à l'aide d'un tir décoché du cercle droit de mise en jeu, du côté du bâton.

Hoffman a scellé l'issue du match en logeant le disque dans une cage déserte avec 2:32 à jouer à la troisième période.

Le vieux Parise en a encore dans le corps
Sommaire

Zach Parise a touché la cible à deux reprises, Alex Stalock a effectué 30 arrêts et le Wild du Minnesota a battu les Sabres de Buffalo 4-1, mardi soir.

Jason Zucker a récolté un but et une mention d'assistance alors que Jonas Brodin a touché la cible pour une première fois de la saison pour le Wild, qui montre un dossier de 4-2-1 à ses sept dernières parties.

Brandon Montour a été l'auteur du seul but des Sabres, qui revendiquent une fiche de 1-6-2 après avoir commencé la saison avec un dossier de 9-2-1. Linus Ullmark a stoppé 22 rondelles dans la défaite.

Joel Eriksson Ek a mis la table pour le premier but de Parise, lors d'une montée à deux contre un. L'attaquant du Wild a marqué dans un troisième match de suite.

Parise en a ajouté alors qu'il ne restait que quatre secondes à écouler au premier engagement, faisant dévier un tir du défenseur Ryan Suter. Il s'agissait de son 347e but en carrière dans la LNH et il a égalé Pierre-Marc Bouchard au troisième rang des meilleurs buteurs du Wild.

Hellebuyck ferme la porte aux Predators
Sommaire

Patrik Laine et Nikolaj Ehlers ont fait vibrer les cordages, Connor Hellebuyck a réalisé 38 arrêts et les Jets de Winnipeg ont arraché une victoire de 2-1 aux Predators de Nashville mardi soir.

Ces deux formations de la compétitive section Centrale vont dans des directions différentes. Les Jets ont gagné trois matchs consécutifs et cinq de leurs six derniers. Les Predators, en déroute, ont perdu leurs cinq dernières rencontres et sept de leurs huit dernières.

Hellebuyck a réussi dix arrêts en première période, 12 en deuxième et 16 en troisième. Nick Bonino, avec son 9e marqué tard en deuxième période, a été le seul rival à tromper sa vigilance.

Les Jets n'ont pas perdu de temps à ouvrir la marque, Laine touchant la cible après seulement 18 secondes d'écoulées. Il s'est présenté avec la rondelle en zone des Predators, l'a remise à Kyle Connor à sa gauche tout en continuant de foncer vers le filet.

Connor a effectué une passe tout juste par-dessus le bâton du défenseur Ryan Ellis directement sur la palette du bâton de Laine, qui l'a fait dévier par-dessus la jambière gauche de Juuse Saros.

Laine n'avait marqué qu'un seul but à ses 14 parties précédentes.

Ehlers a doublé l'avance des visiteurs à 3:37 de la deuxième période, à la suite d'une passe de Jack Roslovic.

Les Canes doublent les Hawks
Sommaire

Nino Niederreiter a mené l'attaque des siens avec un but et une aide et les Hurricanes de la Caroline ont mérité un quatrième gain d'affilée, 4-2 contre les Blackhawks de Chicago mardi soir.

Andrei Svechnikov et Martin Necas ont également marqué pour les Hurricanes qui ont balayé les honneurs d'une séquence d'au moins trois matchs à l'étranger en saison régulière pour la toute première fois de leur histoire.

Sebastian Aho a ajouté un but dans un filet désert et le gardien Petr Mrazek a complété le match avec 30 arrêts.

Pour les Blackhawks, qui avaient gagné leurs quatre dernières parties et cinq de leurs six dernières, les défenseurs Erik Gustafsson et Connor Murphy ont marqué dans un intervalle de 70 secondes, pour réduire l'avance des Hurricanes à un seul but.

Le jour même de son 31e anniversaire de naissance, Patrick Kane a récolté deux aides.

Retour gâché pour Maroon; Kucherov quitte le match
Sommaire

Oskar Sundqvist et David Perron ont enfilé l'aiguille pour les Blues de St. Louis, qui ont eu raison du Lightning de Tampa Bay par la marque de 3-1, mardi soir.

Originaire de St. Louis, l'attaquant du Lightning Pat Maroon effectuait un retour dans la ville après avoir gagné la coupe Stanley avec les Blues, la saison dernière.

Le directeur général des Blues, Doug Armstrong, a présenté à Maroon sa bague de la coupe Stanley et la foule lui a réservé une belle ovation. Le Lightning n'a toutefois pas été en mesure de lui offrir la victoire.

L'attaquant du Lightning Nikita Kucherov a quitté le match après une mise en échec de Brayden Schenn tard en deuxième période. Il n'est pas revenu dans la rencontre.

Les Stars brillent à nouveau
Sommaire

Jaden Schwartz a également touché la cible pour les Blues, qui avaient perdu leurs trois dernières sorties (0-1-2). Jordan Binnington a conclu la rencontre avec 17 arrêts.

Anthony Cirelli a répliqué pour le Lightning. Andrei Vasilevskiy a effectué 31 arrêts dans la défaite.

Jamie Benn a fait bouger les cordages à deux reprises, Ben Bishop a stoppé 32 lancers et les Stars de Dallas ont facilement vaincu les Canucks de Vancouver 6-1, mardi soir.

Les Stars ont signé une quatrième victoire de suite et ils montrent un dossier de 11-1-1 à leurs 13 dernières parties. Ils ont amassé au moins un point à leurs neuf derniers matchs (8-0-1).

Benn a marqué trois buts à ses deux dernières sorties après avoir enfilé l'aiguille seulement une fois lors des 20 premiers matchs de la campagne. Il a aussi mis la table pour la réussite de Justin Dowling.

Corey Perry, Taylor Fedun et Miro Heiskanen ont ajouté un but pour les Stars.

Bo Horvat a été le seul joueur des Canucks à tromper la vigilance de Bishop. Le gardien Jacob Markstrom a bloqué 25 rondelles.

L'Avalanche refroidit les Flames
Sommaire

Andre Burakovsky a continué sa bonne séquence en ajoutant deux buts à sa fiche et l'Avalanche du Colorado a tenu le coup pour battre les Flames de Calgary 3-2, mardi soir.

L'ailier gauche de 24 ans a réussi cinq buts à ses trois derniers matchs, profitant des minutes de jeu en compagnie de Nathan MacKinnon et Joonas Donskoi.

MacKinnon s'est fait complice des deux buts de Burakovsky, ce qui lui donne un total de 13 points à ses six dernières parties.

Vladislav Kamenev a aussi trouvé le fond du filet pour l'Avalanche, qui a gagné cinq de ses six derniers matchs. La formation du Colorado a porté à 3-1-0 sa fiche lors de son voyage de cinq parties à l'étranger. À son premier départ depuis qu'il s'est blessé au bas du corps, Philipp Grubauer a repoussé 31 rondelles.

Derek Ryan et Andrew Mangiapane ont répliqué pour les Flames, qui n'ont pas gagné à leurs cinq dernières sorties. David Rittich a stoppé 23 tirs.
 


Les Islanders refusent simplement de perdre

PITTSBURGH - Le deuxième but du match de Brock Nelson à 2:55 de la période de prolongation a couronné une spectaculaire remontée des Islanders de New York, qui ont défait les Penguins de Pittsburgh 5-4 mardi soir.

Du coup, la troupe de Barry Trotz a récolté un point au classement dans un 15e match consécutif, une séquence qui a commencé le 12 octobre au lendemain d'un revers de 5-2 contre les Hurricanes de la Caroline.

Depuis, les Islanders ont inscrit 14 victoires. Leur seule défaite est survenue le 7 novembre, en prolongation, 4-3 face aux Penguins. Ces derniers avaient effacé un déficit de 0-3 après 40 minutes de jeu.

Cette fois-ci, ce sont les Islanders qui accusaient un retard de deux buts tard en troisième période, avant que Josh Bailey et Ryan Pulock ne trouvent le fond du filet dans un intervalle de deux minutes 47 secondes lors des cinq dernières minutes du temps réglementaire.

Nelson a concrétisé la victoire lorsque son tir vers Matt Murray a roulé doucement à la droite du gardien des Penguins. Nelson a été en mesure de récupérer la rondelle et la pousser dans un filet désert pour son 6e but de la saison.

Anthony Beauvillier a complété la marque pour les Islanders tandis que Semyon Varlamov a stoppé 27 tirs.

Brandon Tanev a mené l'attaque des Penguins avec deux buts. Jake Guentzel a ajouté un but et une aide, l'autre filet allant au dossier de Bryan Rust. Murray a bloqué 37 rondelles.


Le Tricolore a baissé sa garde en troisième période

SOMMAIRE

COLUMBUS, Ohio - Pierre-Luc Dubois a récolté trois points et les Blue Jackets de Columbus ont vaincu le Canadien Montréal 5-2, mardi soir, au Nationwide Arena.

Dubois a trouvé le fond du filet deux fois et il a préparé l'éventuel but vainqueur d'Emil Bemstrom, aidant les Blue Jackets (8-8-4) à marquer trois buts en troisième période. La troupe de l'Ohio a signé une deuxième victoire de suite.

Le Canadien (11-6-4) n'avait pas si mal joué lors des 40 premières minutes de l'affrontement, mais il s'est effondré au troisième engagement à la suite d'un but bizarre. Le Bleu-blanc-rouge a subi un deuxième revers de suite et il a perdu pour une sixième fois en sept visites à Columbus depuis la saison 2015-16.

« Je trouve que nous avons eu beaucoup d'occasions de marquer. Il y a eu des échappées de Brendan Gallagher, Nick Suzuki et Joel Armia, mais la différence c'est que nous n'avons pas réussi à concrétiser nos chances », a analysé l'entraîneur-chef des Montréalais, Claude Julien.

Bemstrom a enfilé l'aiguille à 6:54 du troisième vingt pour procurer une avance de 3-2 à son équipe. Seul devant Carey Price, l'attaquant des Blue Jackets a décoché un tir du revers qui a raté le filet, mais la rondelle est revenue devant pour atteindre le gardien du Tricolore et traverser la ligne rouge.

Eric Robinson et Boone Jenner ont aussi fait bouger les cordages pour les Blue Jackets, qui ont vu le gardien Joonas Korpisalo bloquer 30 rondelles dans la victoire.

Artturi Lehkonen et Joel Armia ont répliqué pour le Canadien. Price a conclu la rencontre avec 21 arrêts en 26 lancers. En raison des blessures à Jonathan Drouin et Paul Byron, Suzuki a joué en compagnie de Max Domi et Armia.

« Le trio semblait plus à l'aise. Il faut aussi leur donner le temps de se bâtir une petite chimie. Ça fait seulement deux matchs, a mentionné Julien. Je ne suis pas déçu de ce trio. Il faut être patient avec eux. »

Les hommes de Claude Julien pourront rapidement oublier cette défaite alors qu'ils reviendront à Montréal pour y accueillir les Sénateurs d'Ottawa, mercredi soir.

« Nous pouvons chercher toutes les raisons que nous voulons pour expliquer la défaite, je crois que nous avions connu deux bonnes périodes à l'étranger et le pointage était égal 2-2, a insisté le capitaine Shea Weber. Nous avons eu l'occasion de l'emporter, mais nous n'avons pas été bons en troisième période. »

Peut-être le pointage aurait pu être différent si nous avions marqué sur nos occasions, mais il y a eu des moments où notre gardien a fait en sorte que le pointage

Les Blue Jackets ont ouvert le pointage tôt en début match, mais pas sans avoir laissé le Canadien obtenir une magnifique occasion de marquer dès les premières secondes.

Gallagher a profité d'un revirement pour se faufiler derrière la défensive adverse, mais l'attaquant du Tricolore s'est buté à Korpisalo. Un peu plus d'une minute plus tard, Robinson a accepté une passe de David Savard pour tromper la vigilance de Price grâce à un tir sur réception. Il y a exactement une semaine, Robinson avait réussi son premier but en carrière dans la LNH, au Centre Bell.

La formation montréalaise a cogné à la porte à quelques reprises lors de l'engagement et elle a dû attendre les dernières minutes avant de niveler la marque. Le défenseur Brett Kulak a repéré Phillip Danault dans le coin de la patinoire et ce dernier a effectué une superbe passe transversale à Lehkonen, qui a inscrit son troisième but de la campagne.

Le Canadien a connu un lent début de deuxième période, mais il a malgré tout pris les devants à 4:29. Ben Chiarot a cherché à se défaire de Bemstrom le long de la bande et après un demi-tour, le défenseur a envoyé la rondelle au filet. Armia, bien placé devant Korpisalo, a fait dévier le disque pour mettre fin à sa disette de neuf parties sans but.

L'équipe locale a cependant profité d'un cafouillage défensif pour créer l'égalité avant de rentrer au vestiaire. Tomas Tatar et Chiarot ont manqué de communication derrière la ligne des buts et Bemstrom a appliqué une belle pression pour pousser la rondelle dans l'enclave. Dubois a décoché un tir vif qui a trompé la vigilance de Price du côté du bloqueur.


Maxim Lapierre, le nomade européen

Maxim Lapierre roule sa bosse sur le vieux contient.

Après la Suède et la Suisse, le Québécois de 34 ans a posé ses valises en Allemagne cet été pour joindre les rangs des Ours Polaires de Berlin.

Un troisième pays en moins de cinq ans pour les Lapierre.

« Je me considère chanceux d’avoir la chance de visiter l’Europe depuis quelques années et d’évoluer maintenant pour une organisation qui appartient aux Kings de Los Angeles. C’est une expérience qui me rappelle un peu la LNH », soutient-il.

Après plus de 600 matchs dans le circuit Bettman, l’ancien numéro 40 du Canadien n’a eu d’autres choix que de poursuivre sa passion chez les Européens. 

« Le téléphone ne sonnait pas et j’avais besoin de vivre une nouvelle expérience. À un moment donné, tu es fatigué de jouer de huit à neuf minutes par match et de ne pas avoir un grand rôle dans l’équipe. »

De joueur de soutien à attaquant de premier plan; son expérience sur les grandes patinoires européennes s’est avérée hautement bénéfique pour le natif de Montréal.

Lapierre pointe actuellement au sommet des pointeurs de son équipe avec une fiche de 14 points en 18 rencontres depuis le début de la saison.

Ses statistiques ne sont pas un pur hasard, le Québécois l’avoue lui-même, il a retrouvé ses repères et surtout, sa confiance de l’autre côté de l’Atlantique.

« En Europe, tu reviens au rôle que tu avais dans le junior. Tu retrouves ta touche offensive et tu reprends confiance en toi avec plus de temps de glace. Tu te rappelles que tu es capable de jouer avec la rondelle », souligne l’attaquant, qui est désormais utilisé à toutes les sauces par son entraîneur.


L'impact envoie Daniel Lovitz à Nashville

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal a échangé le défenseur latéral Daniel Lovitz au Nashville SC, l'une des deux équipes qui feront leurs débuts en MLS en 2020, à l'issue du repêchage d'expansion de la ligue tenu mardi.

Âgé de 28 ans, Lovitz prend la direction du Tennessee en retour de 50 000$ en allocation monétaire générale, 50 000$ en allocation monétaire ciblée et une place de joueur étranger dans l'alignement en vue de 2020.

Lovitz avait rejoint l'Impact le 28 février 2017 après un essai au camp d'entraînement et après trois saisons avec le Toronto FC.

Il a disputé 84 matchs de saison régulière en MLS avec Montréal, dont 76 titularisations, marquant un but et ajoutant huit passes décisives. Il a également contribué à la conquête du Championnat canadien en 2019.

« Nous sommes satisfaits de cette transaction qui nous permet d'avoir une plus grande marge de manoeuvre en vue de la la saison prochaine », a déclaré le directeur sportif de l'Impact, Olivier Renard, par voie de communiqué.

Lovitz avait été l'un des 12 joueurs protégés par l'Impact en prévision du repêchage d'expansion, lors duquel l'Inter Miami CF et le Nashville SC devaient réclamer cinq joueurs chacune, mais un maximum d'un seul par équipe. La manoeuvre donnait ensuite la chance à l'Impact d'effectuer une transaction, a précisé l'équipe dans son communiqué.

Par ailleurs, ni Miami, ni Nashville n'a réclamé un joueur de l'Impact laissé sans protection. La liste incluait, entre autres, Evan Bush, Anthony Jackson-Hamel, Bacary Sagna, Maximiliano Urruti, Rudy Camacho, Zachary Brault-Guillard et Ken Krolicki.

Toutefois, rien ne garantit la présence de ces joueurs avec la formation montréalaise lorsque s'ébranlera son prochain camp d'entraînement, en janvier.

La défensive a été à l'honneur lors du repêchage d'expansion alors que Miami et Nashville ont sélectionné deux et trois défenseurs, respectivement. Le tout premier choix, qui appartenait à la formation de la Floride, a été le défenseur gauche Ben Sweat, anciennement du New York City FC.

Miami a ajouté le défenseur droit Alvas Powell (Cincinnati FC) avec son deuxième choix et le gardien Bryan Meredith (Seattle) avec son cinquième et dernier choix. Miami a aussi récupéré deux milieux de terrain, Lee Nguyen (Los Angeles FC) et Luis Argudo (Columbus).

De son côté, Nashville a opté pour les défenseurs Zarek Valentin (Portland), Jalil Anibaba (Nouvelle-Angleterre) et Jimmy Medranda (Sporting Kansas City) ainsi que deux attaquants, Abu Danladi (Minnesota) et Brandon Vazquez (Atlanta).

Quelques minutes après le repêchage, Valentin et Vazquez étaient échangés, à Houston et à Cincinnati, respectivement.

Le Toronto FC n'a perdu aucun joueur lors du repêchage. Les Whitecaps de Vancouver en étaient exclus puisqu'ils avaient vu un de leurs joueurs sélectionnés par le Cincinnati FC l'année dernière.


Le meilleur DG en l'honneur de Jim Gregory

TORONTO - Les dirigeants de la Ligue nationale de hockey ont annoncé qu'ils avaient baptisé le trophée remis au meilleur directeur général du circuit en l'honneur de Jim Gregory.

Le nouveau nom a été approuvé de façon unanime par les directeurs généraux de la LNH lors de leur réunion annuelle de novembre.

Le trophée a été présenté pour la première fois en 2009-2010. Don Sweeney, des Bruins de Boston, a été récompensé la saison dernière.

Gregory, qui a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2007 parmi les bâtisseurs, a occupé le poste de directeur général des Maple Leafs de Toronto pendant dix ans, de 1969 à 1979.

Après son congédiement, il a occupé diverses fonctions au sein de la LNH pendant quatre décennies.

Il est décédé le 30 octobre 2019 à l'âge de 83 ans.

« Il s'agit d'un superbe hommage, à un homme merveilleux, remis par un groupe tout à fait qualifié pour apprécier ses nombreuses contributions à notre sport », a déclaré Gary Bettman dans un communiqué de presse.

« Pendant son règne à titre de directeur général des Maple Leafs de Toronto, Jim Gregory a transformé l'art de bâtir une équipe. Durant toutes les années qu'il a passées à la ligue, nos directeurs généraux ont régulièrement demandé de ses conseils. De façon universelle, ils vénèrent ses longues années de service à la LNH. »


 

Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile