Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile
Sylvain Bureau en direct

Écoutez-moi en direct à CIBM-CIEL grâce au lecteur de radio Internet dont j'ai moi-même dessiné la carrosserie. Le moteur est Muses Radio Player.


Sylvain Bureau Radio Web Méteo pour Rivière-du-Loup

Bienvenue sur mon site internet qui est en perpétuelle reconstruction. Tout comme moi. Sur ce site, vous trouverez toutes les informations me concernant et même plus. J'utilise ce site comme lieu de test de tout ce que j'apprends de nouveau en matière de site web et de nouveaux médias.

Concernant ce site, je le fabrique moi-même en entier (montages graphiques, CSS, base de données, etc...). Je n'utilise pas de modèle gratuit (free web templates) ou de CMS gratuit genre Joomla, Typo3, Spip ou Wordpress. Cependant, il m'arrive régulièrement de vérifier le code des pages que je visites pour en retirer les principes qui font mon affaire. Je teste mon site sur les navigateurs Internet Explorer, Firefox, Chrome et Opéra.

En ce qui a trait à la section "Sylvain Bureau Radio Web", les pages sont générées par le logiciel SAM Broadcaster à partir du code-source programmé par Spacial Audio; code que j'ai moi-même adapté aux besoins de ce site. "Sylvain Bureau Radio Web" me permet de repousser mes limites en matière de ce que j'appelle de la "télé par intraveineuse" en bâtissant moi-même un média de A à Z.

Pour me rejoindre

SPORTS

(Source : RDS)

Les Russes filent à l'anglaise face au Québec

DRUMMONDVILLE, Qc - Dmitry Zavgorodniy a nivelé la marque alors qu'il restait que 14 secondes à écouler en troisième période et Saveliy Olshansky a porté le coup de grâce en prolongation pour permettre à la Russie de battre les étoiles de la LHJMQ et ainsi être sacrée championne de la Série Canada-Russie, jeudi soir.

Après avoir remporté la mise en jeu en territoire adverse avec un peu moins de 30 secondes à faire au match, les Russes ont pris quelques instants pour bien s'installer, avant que Zavgorodniy surprenne Olivier Rodrigue d'un tir précis dans la lucarne.

En raison du système à trois points pour une victoire à la régulière et de deux pour un gain en bris d'égalité, les Russes, qui menait la série 3-0-0-2 après cinq rencontres, ont confirmé leur triomphe sur les équipes de la Ligue canadienne de hockey au terme du temps réglementaire.

Pour déterminer le gagnant de la rencontre, les deux équipes ont toutefois eu besoin d'une période de prolongation.

Alors que Raphaël Lavoie était au cachot pour avoir accroché, Olshansky a fermé les livres en marquant sur un tir sur réception à la ligne bleue.

C'est la première fois depuis 2014 que la Russie est sacrée championne de la série.

Stepan Starkov a fait mouche pour la Russie, nivelant la marque 1-1 après 19 secondes de jeu en troisième période, tandis que Daniil Tarasov a repoussé 34 des 36 tirs dirigés vers lui.

Antoine Morand a donné les devants à l'équipe de la LHJMQ au premier tiers et Noah Dobson a redonné espoir aux siens par la suite.

Après avoir repoussé 15 tirs lors des 40 premières minutes de jeu, Rodrigue a flanché à deux reprises en huit lancers face aux Russes en troisième période. Le but alloué en prolongation est survenu sur le deuxième tir de la Russie.

L'an dernier, la Russie avait échappé la victoire en s'inclinant en tirs de barrage. Dans les neuf dernières éditions, les Russes n'avaient remporté que trois fois les honneurs, soit en 2010, en 2012 et en 2014.

Morand a ouvert la marque à 8:42 de la première période. Après une accélération en zone centrale, il s'est amené le long de la rampe, s'amenant à la droite du gardien russe. Sur un angle fermé, il a réussi à loger la rondelle par-dessus l'épaule de Tarasov, du côté rapproché.

Les Russes ont montré des signes d'impatience avant que les deux équipes retraitent au vestiaire pour le premier entracte.

Les étoiles de la LHJMQ ont menacé au deuxième engagement sans être capables de capitaliser. Alexis Lafrenière a notamment menacé lorsqu'il a dérobé le disque à Mark Rubinchik en territoire adverse pour s'amener seul devant Tarasov, à la quatrième minute de la période médiane.

Les hommes d'Alexei Kochetkov ont cependant mis moins de 20 secondes pour niveler la marque au début de la troisième période, grâce au puissant tir des poignets de Starkov, alors qu'il se trouvait au cercle des mises en jeu à la droite de Rodrigue.

Alors que l'équipe de la LHJMQ bourdonnait, Dobson a trouvé le fond du filet grâce à un tir des poignets qu'il a logé dans la lucarne pour permettre au Canada de rêver encore à la victoire.


Beauvillier est le roi de la Grosse Pomme

NEW YORK - Anthony Beauvillier a réussi un tour du chapeau en plus de récolter une mention d'aide et les Islanders de New York ont écrasé les Rangers 7-5, jeudi soir.

Leo Komarov a touché la cible en plus de récolter une aide et Anders Lee, Brock Nelson et Cal Clutterbuck ont également noirci la feuille de pointage du côté des Islanders, qui ont battu les Rangers pour la 12e fois en 13 duels depuis le début de la saison 2015-2016. Valtteri Filppula a obtenu trois mentions d'assistance, tandis que Nick Leddy en a ajouté deux.

Thomas Greiss a stoppé 36 lancers pour aider les Islanders à signer un septième gain en 10 matchs.

C'était la première fois que Beauvillier inscrivait trois buts et qu'il récoltait quatre points dans un match. Les Islanders, qui occupent le second rang de la section Métropolitaine, sont demeurés parfaits en sept matchs face aux équipes de leur section depuis le début de la campagne.

Chris Kreider a trompé la vigilance de Greiss à deux reprises, alors que Fredrik Claesson et Filip Chytil ont complété la marque chez les Rangers, qui présentaient un dossier de 6-0-1 lors de leurs sept dernières rencontres. Henrik Lundqvist a concédé cinq buts en 17 lancers lors des deux premières périodes avant de se faire remplacer par Alexandar Georgiev, qui a bloqué cinq rondelles.

Kinkaid lave les Flyers à blanc
Sommaire

Blake Coleman a récolté un but dans un filet désert et deux aides, Keith Kinkaid a effectué 29 arrêts et les Devils du New Jersey ont blanchi les Flyers de Philadelphie 3-0, jeudi.

Kyle Palmieri a été crédité d'un but et une aide, tandis que Joey Anderson a ouvert le pointage en première période en marquant son premier but dans la LNH.

Il s'agissait pour Kinkaid d'un troisième blanchissage cette saison et d'un septième en carrière. Il a toutefois eu l'aide de Dame chance, alors que les Flyers ont atteint cinq fois les poteaux et ont vu un but être annulé.

Les Devils ont ainsi gagné un deuxième match de suite après avoir connu une séquence de trois revers.

Brian Elliott a accordé deux buts sur 25 lancers devant le filet des Flyers, avant de quitter la rencontre tard en troisième période en raison d'une blessure au bas du corps. Calvin Pickard a pris la relève et a stoppé le seul tir dirigé vers lui.

Les Flyers ont encaissé un deuxième revers d'affilée après avoir commencé un séjour de cinq rencontres à domicile en triomphant à leurs deux premières sorties.

James van Riemsdyk était de retour au jeu pour les Flyers, lui qui s'était blessé à un genou lors du deuxième match de la campagne. Il a toutefois été responsable du but refusé aux Flyers en première période, quand les arbitres ont jugé après une consultation vidéo qu'il avait commis de l'obstruction contre Kinkaid.

Duclair et Dubois se signalent
Sommaire

Joonas Korpisalo a bloqué 38 tirs et cinq joueurs des Blue Jackets ont récolté un but et une mention d'aide pour propulser la formation de Columbus vers un gain de 7-3 devant les Panthers de la Floride, jeudi soir.

Markus Hannikainen a amorcé la remontée des Blue Jackets en brisant l'égalité 3-3 tôt en troisième période grâce à un puissant tir de la ligne bleue. Anthony Duclair et Josh Anderson ont tous les deux profité d'un revirement pour s'échapper et déjouer Roberto Luongo. Boone Jenner a ajouté un but dans un filet désert. Columbus a remporté au moins un point lors d'un sixième match consécutif (4-0-2) pour s'emparer du premier rang de la section Métropolitaine.

Les Panthers ont ainsi mis un terme à leur série de cinq victoires. Dans la défaite, Mike Hoffman a néanmoins battu un record de concession en inscrivant un point lors d'une 14e rencontre consécutive.

Duclair a obtenu un but et une aide du côté des Blue Jackets, tout comme Pierre-Luc Dubois, Cam Atkinson, Brandon Dubinsky et Jenner.

Luongo a réalisé 30 arrêts et Nick Bjugstad, Aaron Ekblad et Keith Yandle ont fait bouger les cordages pour les Panthers.


Tampa met les Point sur les « i » à Pittsburgh

PITTSBURGH - Brayden Point a marqué trois buts en avantage numérique dans un intervalle de 1:31, la sixième séquence de trois buts la plus courte dans l'histoire de la LNH, et le Lightning de Tampa Bay a vaincu les Penguins de Pittsburgh 4-3, jeudi.

Bill Mosienko, avec les Blackhawks de Chicago, détient le record de la LNH avec trois buts en 21 secondes face aux Rangers de New York en 1952. Les trois buts de Point en 91 secondes représentent toutefois le deuxième plus court intervalle depuis la saison 1967-68.

Le premier but de Point a été marqué avec 2,7 secondes à faire en première période, puis il est revenu à la charge avec deux buts lors des premières 1:28 en deuxième période.

Les Penguins étaient privés de Sidney Crosby, blessé au haut du corps mardi face aux Devils du New Jersey. L'entraîneur-chef Mike Sullivan a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'une commotion cérébrale. Son état de santé sera réévalué de manière quotidienne, mais il devrait rater environ une semaine.

Yanni Gourde a aussi marqué en avantage numérique, tandis que Nikita Kucherov a récolté trois aides pour le Lightning, qui a gagné cinq de ses sept derniers matchs. Louis Domingue a repoussé 28 tirs, alors que le gardien partant Andrei Vasilevkiy sera absent pour une période indéterminée.

Patric Hornqvist a réussi un doublé pour les Penguins, qui ont encaissé un septième revers à leurs huit dernières sorties. Phil Kessel a aussi touché la cible, Evgeni Malkin a récolté deux aides et Matt Murray a effectué 22 arrêts.


RDS : doublé de Tkachuk; les Flames en avance

SOMMAIRE EN DIRECT

Montréal 1, Calgary 2 (2e entracte) - Buts de Tomas Tatar et Matthew Tkachuk (2)

CALGARY - Matthew Tkachuk a marqué son deuxième but de la période avec 4:07 à faire au deuxième tiers et les Flames de Calgary menaient 2-1 face au Canadien de Montréal après 40 minutes de jeu, jeudi.

Tkachuk avait d'abord touché la cible en avantage numérique après 3:43 de jeu au deuxième tiers à l'aide d'un puissant lancer sur réception à partir de la ligne bleue après un échange avec Mark Giordano.

Il a ensuite donné les devants aux locaux après que TJ Brodie eut contourné le filet avant de le rejoindre devant. Carey Price s'était compromis de l'autre côté devant Brodie, qui a plutôt contourné le filet, et Tkachuk a pu inscrire son neuvième but de la saison en tirant dans une cage ouverte.

Tomas Tatar avait ouvert la marque après 8:00 de jeu en première période pour le Tricolore, profitant d'une rondelle libre dans l'enclave après le bon travail de ses compagnons de trio Phillip Danault et Brendan Gallagher derrière le filet des Flames.

Price était de retour devant le filet du Tricolore après avoir cédé sa place à Antti Niemi lors des deux dernières rencontres. Le défenseur Xavier Ouellet avait aussi été inséré dans la formation, au détriment de Mike Reilly.

Le Canadien voulait faire oublier un cuisant revers de 6-2 encaissé mardi face aux Oilers, à Edmonton. Souhaitant mieux appuyer leurs gardiens après avoir accordé 21 buts à leurs quatre dernières rencontres, les joueurs du Tricolore sont passés de la parole aux actes en première période, alors que Price n'a pas eu à se surpasser.

Les Flames ont toutefois renversé la vapeur lors du deuxième engagement, s'offrant un avantage de 19-8 au chapitre des tirs au but.

Après 40 minutes de jeu, Price avait 30 arrêts à son dossier. À l'autre bout de la patinoire, Mike Smith avait repoussé 16 lancers.

Le Canadien complètera son voyage dans l'Ouest canadien en rendant visite aux Canucks de Vancouver, samedi. Il retrouvera le confort du Centre Bell lundi, quand les Capitals de Washington seront de passage.

Formation du Canadien :

Tatar-Danault-Gallagher;
Drouin-Domi-Shaw;
Agostino-Kotkaniemi-Lehkonen;
Deslauriers-Peca-Hudon

Benn-Petry;
Schlemko-Juuslen;
Ouellet-Mete

Price

  


Amy Olson en tête au Championnat du circuit

NAPLES, Fla. - Participant au tournoi de fin de saison de la LPGA pour une première fois, Amy Olson a réussi neuf oiselets et remis une carte de 63 (moins-9), pour s'installer en tête au Championnat du circuit de la LPGA, jeudi.

Olson a connu deux séquences de quatre oiselets sur le parcours du club de golf Tiburon. Parmi les 72 joueuses en lice, 45 ont joué des rondes sous la normale.

Brittany Lincicome et Nasa Hataoka accusent un coup de retard sur Olson

Le tournoi permettra de déterminer la gagnante de la course saisonnière pour le Globe CME et le bonus d'un million $ US.

Cinq golfeuses sont assurées de gagner ce trophée avec une victoire ce week-end: la Canadienne Brooke Henderson, Ariya Jutanugarn, Minjee Lee, Sung Hyun Park et Hataoka.

Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, a limité les dégâts avec trois oiselets à ses cinq derniers trous lors d'une journée difficile. Elle s'est tout de même contentée d'un score de 73.

Jutanurgarn a inscrit un pointage de 70, tout comme Lee. Park a bouclé sa ronde en 71 coups.


Anthony et les Rockets : c'est déjà terminé

Après seulement dix matchs, la carrière de Carmelo Anthony sous le maillot des Rockets de Houston est déjà terminée, a annoncé jeudi la franchise NBA.

« Après de longues discussions à l'interne, les Rockets ont décidé de se séparer de Carmelo Anthony et nous travaillons à trouver une solution », a expliqué le directeur général, Daryl Morrey.

« Carmelo a toujours eu une approche extraordinaire depuis qu'il nous a rejoint et a accepté chaque rôle que lui a confié sur le terrain Mike d'Antoni », a-t-il ajouté.

« L'adaptation que nous avions envisagé lorsque Carmelo avait choisi de nous rejoindre, n'a pas eu lieu, c'est pourquoi nous avons pensé qu'il était mieux pour lui de trouver un nouveau défi », a expliqué le dirigeant des Rockets.

Anthony, 34 ans, avait rejoint Houston l'été dernier et avait signé un contrat d'un an pour le minimum salarial pour un joueur-vétéran de 2,4 millions de dollars.

Il a manqué les trois derniers matchs des Rockets, officiellement car il était malade, mais son départ se profilait depuis plusieurs jours déjà, en raison de l'incompatibilité de son style de jeu avec celui des Rockets.

En dix matchs avec les Rockets, dont deux seulement comme titulaire, il affiche des moyennes de 13,4 points et 5,4 rebonds pour 29,4 minutes de jeu par match.

Depuis son départ des Knicks de New York, son équipe de 2011 à 2017, l'étoile de « Melo » a singulièrement pâli : il ne s'était pas imposé la saison dernière à Oklahoma City (16,2 pts et 5,8 rebonds par match).

Le Thunder l'avait intialement envoyé à Atlanta dans le cadre du transfert de Dennis Schroeder, mais Atlanta avait accepté de résilier son contrat pour lui permettre de trouver une équipe pouvant viser le titre de champion NBA qu'il n'a jamais remporté.

Houston, meilleure équipe de la dernière saison régulière, a mal débuté l'exercice 2018-19 et pointe à la 12e place de la conférence Ouest (6 v-7 d).


MLB : Yelich et Betts joueurs par excellence

NEW YORK - Le voltigeur des Red Sox de Boston Mookie Betts et celui des Brewers de Milwaukee Christian Yelich ont été nommés les joueurs par excellence de la dernière saison dans le Baseball majeur.

Les champions frappeurs de chaque ligue ont reçu cet honneur pour une première fois depuis 2012, quand Miguel Cabrera, des Tigers de Detroit, et Buster Posey, des Giants de San Francisco, avaient été récompensés.

Yelich a dominé la Nationale au chapitre de la moyenne au bâton (,326) et a propulsé les Brewers vers le titre de la section centrale de la Nationale, avant de subir l'élimination en sept matchs devant les Dodgers de Los Angeles en série de championnat. Il a également claqué 36 circuits, produit 110 points et volé 22 buts.

Il a devancé le joueur d'avant-champ des Cubs de Chicago Javier Baez et le troisième-but des Rockies du Colorado Nolan Arenado lors d'un scrutin auprès des chroniqueurs de baseball d'Amérique. Yelich a reçu 29 des 30 votes de première place et l'autre est allé au lanceur des Mets de New York Jacob deGrom, qui a remporté le trophée Cy-Young.

Acquis des Marlins de Miami environ un mois avant le début du camp, Yelich est devenu le premier joueur dans l'histoire des Brewers à gagner le championnat des frappeurs.

« Je suis reconnaissant de cet échange qui a servi d'élément déclencheur, a dit Yelich. Vous ne savez jamais comment les choses vont tourner. Heureusement pour moi, il n'y a eu que du positif. »

Yelich est passé tout près de devenir le premier gagnant de la Triple Couronne dans la Ligue nationale depuis Joe Medwick en 1937, terminant la campagne avec deux circuits de moins qu'Arenado et un point produit de moins que Baez. Yelich a été particulièrement productif en deuxième moitié de saison avec une moyenne de ,367, 25 circuits et 67 points produits, incluant 11 circuits en août et 10 en septembre.

Pour sa part, Betts s'est démarqué dans la Ligue américaine en affichant une moyenne de ,346 avec 32 circuits, 80 points produits et 30 buts volés, aidant ensuite les Red Sox à remporter la Série mondiale pour une quatrième fois en 15 ans. Il a également dominé les Majeures avec 129 points marqués.

« J'aime être l'un des ambassadeurs de notre sport. J'en profite pour démontrer à tout le monde à quel point il s'agit d'un sport amusant », a dit Betts.

Betts a été préféré au voltigeur des Angels de Los Angeles Mike Trout et au troisième-but des Indians de Cleveland Jose Ramirez. Betts a reçu 28 des 30 votes de première place. Trout et le coéquipier de Betts chez les Red Sox J.D. Martinez ont reçu les autres votes de première place.

Trout, qui a déjà gagné cet honneur deux fois, a terminé au deuxième rang du scrutin pour une quatrième fois en carrière, un record qu'il partage avec Stan Musial, Ted Williams et Albert Pujols. Il a été récompensé en 2014 et 2016 et s'est aussi contenté du deuxième rang en 2012, 2013 et 2015.


Charles Howell III en tête à Sea Island

ST. SIMONS ISLAND - Charles Howell III a fait fi des conditions froides et venteuses, jeudi, évitant l'herbe longue et s'offrant un roulé pour un oiselet sur chaque trou lors de la première ronde de la Classique RSM.

Howell a bouclé sa ronde sur le parcours Plantation du club Sea Island en 64 coups (moins-8), s'offrant une avance de deux coups en tête lors du dernier tournoi de la PGA en 2018.

Le champion en titre Austin Cook et J.J. Spaun partagent le deuxième rang à moins-6, eux qui ont joué des rondes de 66 sur le parcours Plantation.

Le parcours Seaside, là où auront lieu les deux rondes finales, est plus exposé au vent. Brian Harman et Peter Uihlein ont joué les meilleures rondes sur ce parcours, jeudi, en remettant des cartes de 66 (moins-4).

Corey Conners, de Listowel, en Ontario, a joué 69 à Plantation pour s'installer à égalité au 16e rang à moins-3. David Hearn (68 à Seaside), de Brantford, en Ontario, suit à moins-2, un coup devant Roger Sloan (71 à Plantation), de Calgary, et un autre coup devant Ben Silverman (72 à Plantation), de Thornhill, en Ontario. Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, se retrouve à plus-1 après une ronde de 73 à Plantation, tandis qu'Adam Svensson, de Surrey, en Colombie-Britannique, a joué 74 à Seaside.


Nouveau logo et nouvelles couleurs pour les Marlins

MIAMI - Les Marlins de Miami ont dévoilé leurs nouvelles couleurs et un nouveau logo dans l'objectif de faire peau neuve sous la direction du nouveau régime mené par Derek Jeter.

Le bleu, le noir, le rouge et le gris sont les nouvelles couleurs, alors que l'orange a été mis de côté. Le logo est composé d'une silhouette de marlin au-dessus d'une couture de baseball et il est écrit « Miami » au bas du logo.

Les Marlins ont indiqué que les couleurs choisies étaient utilisées dans plusieurs drapeaux souvent aperçus dans le sud de la Floride et que la police de caractère est associée à la culture latino-américaine.

Ces changements permettent aussi de se distancer du régime précédent mené par Jeffrey Loria, qui n'était pas très populaire. Il avait changé les couleurs et le logo des Marlins quand ils avaient emménagé dans leur nouveau stade en 2012.


Les billets coûteront cher au Fenway Park

BOSTON - Les Red Sox de Boston augmentent le prix de leurs billets de 2,5 pour cent en moyenne en vue de la saison 2019, ont annoncé jeudi les champions de la Série mondiale.

Il y aura aussi une nouvelle catégorie de matches à forte demande, un total de six rencontres « Diamant ». Ça inclut le match inaugural le 9 avril, contre les Blue Jays de Toronto. Ce sera alors le dévoilement de la banderole des champions.

Les autres matches dans cette classe de prix: face aux Dodgers, les 12 et 13 juillet, ainsi que trois matches contre les Yankees: les 26 et 27 juillet, ainsi que le 7 septembre.

Pour ces rencontres « Diamant », on prévoit une hausse de prix d'environ 10 pour cent. Pour les 73 autres matches au Fenway Park, l'augmentation moyenne sera de 1,6 pour cent.

Rappelons que les 29 et 30 juin, Red Sox et Yankees vont croiser le fer outre-mer, à Londres.

Les prix des billets des Red Sox augmentent pour la quatrième année de suite.

L'équipe continue d'offrir des billets à prix réduit pour les étudiants, le clergé et les militaires, retraités ou actifs.


 

Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile