Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile
Sylvain Bureau en direct

Écoutez-moi en direct à CIBM-CIEL grâce au lecteur de radio Internet dont j'ai moi-même dessiné la carrosserie. Le moteur est Muses Radio Player.


Sylvain Bureau Radio Web Méteo pour Rivière-du-Loup

Bienvenue sur mon site internet qui est en perpétuelle reconstruction. Tout comme moi. Sur ce site, vous trouverez toutes les informations me concernant et même plus. J'utilise ce site comme lieu de test de tout ce que j'apprends de nouveau en matière de site web et de nouveaux médias.

Concernant ce site, je le fabrique moi-même en entier (montages graphiques, CSS, base de données, etc...). Je n'utilise pas de modèle gratuit (free web templates) ou de CMS gratuit genre Joomla, Typo3, Spip ou Wordpress. Cependant, il m'arrive régulièrement de vérifier le code des pages que je visites pour en retirer les principes qui font mon affaire. Je teste mon site sur les navigateurs Internet Explorer, Firefox, Chrome et Opéra.

En ce qui a trait à la section "Sylvain Bureau Radio Web", les pages sont générées par le logiciel SAM Broadcaster à partir du code-source programmé par Spacial Audio; code que j'ai moi-même adapté aux besoins de ce site. "Sylvain Bureau Radio Web" me permet de repousser mes limites en matière de ce que j'appelle de la "télé par intraveineuse" en bâtissant moi-même un média de A à Z.

Pour me rejoindre

SPORTS

(Source : RDS)

Tommy Paul cause la surprise contre Hyeon Chung

ATLANTA - Le joueur issu des qualifications Tommy Paul est venu de l'arrière pour surprendre la septième tête de série Hyeon Chung 4-6, 6-2, 6-3 dans un match de premier tour à l'Omnium d'Atlanta, lundi.

Il s'agit seulement d'une deuxième victoire en carrière pour Paul dans un tournoi de l'ATP. Classé 291e au monde, Paul a signé la victoire aux dépens de la 53e raquette mondiale. Au prochain tour, Paul sera opposé au vainqueur du duel entre Reilly Opelka et Malek Jaziri.

Dans les autres rencontres, la huitième tête de série Jared Donaldson a vaincu son compatriote américain Ernesto Escobedo 6-3, 6-1 et le Slovaque Lukas Lacko a eu le meilleur 6-1, 6-2 face à l'Italien Thomas Fabbiano. Notons aussi la victoire de 7-5, 7-6 (7) du Français Quentin Halys contre l'Américain Stefan Kozlov dans le dernier match de la journée.

Les Américains Jack Sock et John Isner sont les deux premières têtes de série du tournoi. Ils joueront leur premier match mardi.


Les Argos défont le Rouge et Noir in extremis

TORONTO - Lirim Hajrullahu a réussi un placement de 34 verges sur le dernier jeu du match et les Argonauts de Toronto ont défait le Rouge et Noir d'Ottawa 27-24, lundi.

Le placement victorieux de Hajrullahu a couronné une séquence de huit jeux et 52 verges, quelques instants après que les visiteurs eurent créé l'égalité grâce à une passe de touché de 31 verges de Trevor Harris à Greg Ellingson.

Le quart des Argonauts Ricky Ray a complété 40 de ses 55 passes pour 367 verges de gains. Il avait rompu une égalité de 17-17 à 6:56 du quatrième quart à l'aide d'une passe de touché de neuf verges à Anthony Coombs, quelques instants après une interception de Marcus Ball.

La victoire a coûté cher aux Argonauts (3-2), qui ont perdu les services du secondeur Bear Woods (commotion cérébrale) et des joueurs de ligne défensive Victor Butler (genou) et Cleyong Laing (jambe).

Le Rouge et Noir (1-4-1) a fait preuve de caractère en venant de l'arrière pour revenir à 17-17 sur une course de 15 verges de Josh Stangby, suivie d'un converti de deux points de Mossis Madu.

Les Argonauts ont rendu hommage aux éditions 1996 et 1997 de leur équipe. Avant la rencontre, le quart Doug Flutie a été nommé au sein de l'équipe d'étoiles de tous les temps des Argonauts. Flutie a guidé les Argonauts vers le championnat de la Coupe Grey en 1996 et 1997 avant de retourner dans la NFL.

Declan Cross a inscrit un touché pour les Argonauts. Hajrullahu a réussi deux convertis et trois placements en plus d'ajouter deux simples. Les autres points des Argos ont été le résultat d'un touché de sûreté.

Brad Sinopoli a marqué un touché et un converti de deux points pour le Rouge et Noir. Brett Maher a ajouté un simple et un converti.


Deux médailles de plus pour le Québec

ABIDJAN – Seule médaillée d’or pour le Québec des Jeux de la Francophonie à Nice en 2013, la lutteuse Veronica Keefe espérait défendre son titre, lundi, à Abidjan. En action chez les moins de 75 kg, la Montréalaise a réussi sa mission avec succès! Frédérick Choquette a également contribué à la récolte québécoise, obtenant la médaille d’argent chez les 125 kg.

En finale, Keefe a complètement dominé son adversaire, la Camerounaise Danielle Lynced Sino Guemde.

« C’était mon objectif de répéter la performance de 2013. Je suis contente de la façon dont je me suis battue aujourd’hui », a mentionné l’athlète de 26 ans, impressionnée par la foule réunie pour encourager les délégations. « C’est la plus grosse foule que j’ai vue. C’était fou! »

De son côté, Frédérick Choquette, de Saint-Césaire, s’est mesuré en finale au Canadien Sean Molle. Il s’est incliné dans un match serré qui s’est terminé au compte de 2-1 en faveur de l’Albertain.

« J’ai suivi le plan de match. C’est ma meilleure performance contre cet adversaire alors il faut juste construire là-dessus », a mentionné le lutteur qui s’était récemment incliné à deux occasions face à Molle.

Il s’agissait de la dernière journée de compétitions pour les lutteurs qui auront donné six médailles à Équipe Québec en trois jours. « Nous sommes tous du même club. C’est le fruit des efforts et des heures que nous avons mis à l’entraînement! » s’est réjoui Choquette.
Samuele Barmish a quant à lui été éliminé en quarts de finale chez les moins de 86 kg. Jérémy Poirier (-97 kg) et Amanda Savard (-69kg) se sont pour leur part inclinés à leurs premiers combats.

Objectifs atteints pour Bouchard et Côté

En athlétisme, qualifiées pour la finale du 800 m, Maïté Bouchard et Laurence Côté ont respectivement terminé cinquième et septième.

La Marocaine Malika Akkaoui (2 min 0,71 s) s’est imposée devant la Béninoise Noelie Ditchakou Yarigo (2 min 1,27 s). Une autre Marocaine, Hilali Siham (2 min 2,40 s), a complété le podium.

« Mon gros objectif était de faire la finale, mais j’aurais aimé un record personnel pour finir la saison », a mentionné Bouchard, auteure d’un temps de 2 min 3,91 s. Elle est passée à quelques dixièmes de seconde seulement de son meilleur temps. « Ça ira à la saison prochaine. »

À sa première présence à l’international, Laurence Côté, de Baie-Comeau, a pour sa part enregistré un chrono de 2 min 4,82 s. « Mon objectif de la compétition était de me rendre en finale. [Une fois rendue], je voulais y aller le tout pour le tout. J’ai essayé, mais il m’en a manqué à la fin. Cette septième place est merveilleuse », s’est-elle réjouie.

Côté s’est sentie à sa place dans cette finale. « Aucune fille sur la ligne de départ était trop forte pour moi. Acquérir cette confiance sera un atout pour les prochaines rencontres internationales. »

Au 3000 m steeple, Patrice Labonté s’est classé septième en 9 min 15,44 s. « Je sais que j’aurais pu faire mieux. Je n’ai peut-être pas géré ma course parfaitement », a analysé le Montréalais qui a chuté sur une rivière. « J’ai ensuite eu un boost d’adrénaline et j’ai rattrapé le peloton, mais ça m’a frappé 200 mètres plus tard. »

« C’est une belle expérience pour des premiers Jeux internationaux. C’est comme ça qu’on apprend », a-t-il ajouté.
Une troisième victoire consécutive pour les basketteuses

Après avoir vaincu la Tunisie et la Roumanie, l’équipe féminine de basketball a conclu le tour préliminaire en obtenant une troisième victoire lundi soir en l’emportant 57-46 sur le Cameroun.

« Offensivement, ç’a été difficile. Nous n’avons pas bien lancé encore aujourd’hui, mais heureusement, nous avons bien défendu », expliqué l’entraîneur-chef Guillaume Giroux.

En quart de finale mercredi, le Québec sera opposé au Mali. « C’est une équipe très athlétique. Il faudra que nous soyons plus attaquantes et nous devrons mieux bouger la balle », a ajouté l’entraîneur.

En soccer, le Québec a baissé pavillon 3-0 face à la France dans son deuxième match. Les joueurs du fleurdelisé se mesureront aux Haïtiens mercredi pour leur dernière rencontre du tour préliminaire.
Volet culturel : Hugues Clément avance en finale

Dans le volet culturel des VIIIes Jeux de la Francophonie, Hugues Clément s’est qualifié pour le dernier tour du concours de création numérique. L’artiste de Granby présentera à nouveau son œuvre en finale mardi.
 


Les Jays freinent leur série de revers à trois

TORONTO - Francisco Liriano a retrouvé sa touche après deux départs difficiles, Russell Martin a cogné une longue balle et les Blue Jays de Toronto ont freiné à trois leur série de défaites en battant les Athletics d'Oakland 4-2, lundi.

Liriano (6-5) a accordé deux points, deux coups sûrs et deux buts sur balles, en plus de retirer cinq frappeurs sur des prises en cinq manches. Il avait été chassé du monticule après une manche et deux tiers lors de son dernier départ, à Boston, et après seulement deux manches lors de son départ précédent, à Detroit.

Le vétéran gaucher a donné des passes gratuites aux deux premiers frappeurs qu'il a affrontés, puis Martin lui a donné un coup de main en retirant Rajai Davis, qui tentait de voler le troisième coussin. Ryon Healy a suivi avec un simple d'un point, mais Liriano a retiré les 12 frappeurs suivants avant d'accorder un circuit en solo à Matt Chapman en cinquième.

« J'ai gardé mon sang-froid et j'ai tenté de limiter les dégâts, a mentionné Liriano par le biais d'un interprète. En première manche, j'ai eu un peu de difficulté, mais j'ai lancé des prises et je m'en suis bien sorti par la suite. »

Ne sachant pas à quoi s'attendre de Liriano, qui avait eu seulement trois jours de repos, le gérant John Gibbons a rendu hommage à son lanceur.

« Il a trouvé son rythme et nous a donné ce dont nous avions besoin, a affirmé Gibbons. J'étais un peu inquiet de l'envoyer sur la butte avec une journée de moins de repos, mais il a fait le travail. Il a préparé la table pour la relève. »

Le gérant des A's, Bob Melvin, a indiqué que Liriano a bien utilisé sa balle rapide après la première manche. Healy était d'accord avec son entraîneur.

« Il attaquait un peu plus la zone des prises, a noté Healy. Il était moins précis en début de match et nous en avons profité. Mais il a ensuite trouvé ses repères et il atteignait la cible. »

Ryan Goins, Ezequiel Carrera et Justin Smoak ont aussi produit des points pour les Blue Jays. Roberto Osuna a réussi trois retraits sur des prises en neuvième et il a enregistré un 25e sauvetage.

Chris Smith (0-1) a oeuvré pendant six manches. Il a alloué trois points, six coups sûrs et trois buts sur balles.

Une quatrième de suite pour les Indians
Sommaire

Josh Tomlin a offert une solide performance durant six manches, Carlos Santana a cogné deux circuits et les Indians de Cleveland ont mis la main sur leur quatrième gain consécutif en l'emportant 6-2 face aux Reds de Cincinnati.

Tomlin (7-9) a alloué deux circuits, mais il a retiré six frappeurs sur des prises pour remporter son troisième départ consécutif. Andrew Miller a pris la relève durant deux manches et Cody Allen a lancé la neuvième pour mettre un terme à la rencontre.

Santana a claqué une longue balle en septième et une autre en huitième pour permettre aux Indians de s'élever au-dessus de la barre de ,500 (25-24) au Progressive Field pour la première fois depuis leur ouverture locale, le 11 avril.

Roberto Perez a brisé l'égalité de 1-1 en cinquième en frappant un double d'un point face au partant des Reds Tim Adleman (5-8), qui a encaissé une quatrième défaite d'affilée.

Victoire des Orioles signée Gausman
Sommaire

Kevin Gausman a connu six bonnes manches au monticule, Adam Jones a claqué un circuit et les Orioles de Baltimore ont infligé un cinquième revers de suite aux Rays de Tampa Bay en les blanchissant 5-0.

Les Rays ont amorcé la journée à égalité au deuxième rang dans la course au quatrième as dans la Ligue américaine. Les Orioles ont signé une sixième victoire en huit matchs.

Gausman (7-7) a concédé cinq coups sûrs et a retiré huit adversaires sur des prises. Darren O'Day, Brad Brach et Richard Bleier ont effectué le travail en relève en n'allouant qu'un seul coup sûr.

Blake Snell (0-6) a lancé durant plus de sept manches, un sommet en carrière. Le gaucher a accordé trois points sur six coups sûrs.

Jones a produit un point dans un sixième match de suite. Manny Machado a obtenu deux points produits lors d'une huitième manche de trois points.

Le receveur des Rays Wilson Ramos a quitté le match en cinquième manche après avoir été atteint à la tête par un morceau du bâton brisé de Ruben Tejada. L'équipe a mentionné qu'il avait eu recours à six points de suture et que son cas serait réévalué.

Stanton rejoint Judge avec un 32e circuit
Sommaire

Giancarlo Stanton a cogné deux circuits tout en égalant le sommet de la ligue à ce chapitre et les Marlins de Miami ont blanchi les Rangers du Texas 4-0.

Stanton a réussi 32 circuits depuis le début de la saison, dont six à ses sept derniers matchs, et il a égalé la marque de la recrue des Yankees de New York Aaron Judge pour le plus grand nombre de circuits frappés dans les Majeures. Stanton a frappé une claque de deux points en première manche et une longue balle en solo en huitième.

La vedette des Rangers Adrian Beltre a frappé un coup sûr à chacune de ses quatre présences au bâton, haussant son total de coups sûrs en carrière à 2993. Il deviendra bientôt le 31e joueur de l'histoire à atteindre le plateau des 3000 coups sûrs.

Adam Conley (3-3) a muselé l'adversaire durant sept manches à son deuxième départ avec les Marlins depuis son rappel des mineures le 18 juillet dernier. Il a alloué sept coups sûrs et a retiré cinq frappeurs sur des prises.

Martin Perez (5-8) a aussi lancé durant sept manches, accordant trois points et sept coups sûrs.

Les Royals sortent les bras en 12e manche
Sommaire

Salvador Perez et Mike Moustakas ont cogné deux circuits consécutifs en 12e manche pour permettre aux Royals de Kansas City de signer leur sixième victoire consécutive par la marque de 5-3 face aux Tigers de Detroit.

Les Royals ont eu le dessus sur leur adversaire pour demeurer un match et demi derrière les Indians de Cleveland qui possède le premier rang de la section Centrale de la Ligue américaine. Jorge Bonifacio a également claqué un circuit pour les Royals, qui possédaient une avance de 3-0 en sixième.

Jakob Junis (3-2), l'un de sept releveurs utilisés par les visiteurs, n'a accordé aucun coup sûr en 11e manche pour obtenir la victoire. Kelvin Herrera a récolté son 20e sauvetage en 23 occasions.

Drew VerHagen (0-1) a encaissé la défaite, allouant un circuit à Perez et Moustakas lors de sa troisième manche de travail.

Paxton en fait voir de toutes les couleurs aux Sox
Sommaire

James Paxton a permis quatre simples en sept manches de travail pour mériter un cinquième gain au mois de juillet, alors que les Mariners de Seattle ont défait les Red Sox de Boston 4-0.

Paxton (10-3) a retiré les 13 premiers frappeurs à lui faire face avant que Jackie Bradley fils ne réussisse un simple après un retrait en cinquième.

Le gaucher a retiré 10 frappeurs sur des prises et n'a permis aucun but sur balles. Il a alloué un maigre total de six points à ses 33 dernières manches au monticule.

Kyle Seager a réussi une claque en solo en deuxième manche.

Eduardo Rodriguez (4-3) a été le lanceur partant. Il a concédé quatre points sur six coups sûrs en cinq manches et un tiers à son deuxième départ suivant le retrait de son nom de la listes des blessés.


La LHMAAAQ aura son émission à RDS en août

MONTRÉAL – Une grande nouveauté fera son apparition au grand plaisir des nombreux partisans du circuit Baillairgé à l’aube de la saison 2017-2018, dans le cadre du partenariat entre Ligue de hockey midget AAA du Québec et RDS. Les deux organisations célèbrent cette saison leur 29e année de partenariat.

La Ligue midget AAA aura ainsi sa première émission hebdomadaire sous le nom « Midget AAA en prolongation ». Celle-ci sera diffusée les jeudis à 20 h sur RDS.ca et Facebook Live. Cette nouvelle émission d’environ 45 minutes sera pilotée par Charles-Olivier Patenaude, qui est à l’animation de nombreux matchs Midget AAA sur le RDS.ca depuis quelques années.

Des collaborateurs viendront se greffer à l’émission soit Jean-Christophe Bertrand, rédacteur et journaliste pour Hockey 360 et Sports 30, Félix Dufour-Labrecque, analyste hockey lors de multiple Webdiffusion, Claude Patenaude, descripteur des matchs web du circuit, Simon Deschamps, Maxime Blouin, Syndy Paré et Olivier Mathieu.

Cette émission deviendra le rendez-vous par excellence pour ne rien manquer dans la Ligue midget AAA. Les analystes hockey reviendront sur la dernière semaine d’activité et mettront la table pour les matchs à venir. De plus, plusieurs reportages seront présentés à chaque semaine comme la capsule Midget AAA de Jean-Christophe Bertrand et la chronique nutrition. Vous aurez la chance de voir des entrevues exclusives avec d’anciens joueurs du circuit qui évoluent maintenant dans la LNH.

« Cette annonce démontre l’intérêt de notre circuit à travers le Québec et de son importance. Depuis de nombreuses années, nous innovons avec des nouveaux projets et nous prenons de plus en plus de place sur le Web et au plan médiatique. Nous remercions la direction de RDS dans ce nouveau projet », a indiqué Georges Marien, directeur général du circuit Baillairgé.

La première émission hebdomadaire de « Midget AAA en prolongation » aura lieu le jeudi 31 août à 20 h.


Jones se considère dans une classe à part

Jon Jones ne ressent pas le besoin d'attendre d'avoir repris des mains de Daniel Cormier le titre UFC des poids mi-lourds avant de se proclamer le plus grand combattant d'arts martiaux mixtes de tous les temps.

Samedi au Honda Center d'Anaheim, Jones retournera dans l'octogone dans le cadre du combat principal de l'événement UFC 214.

Lorsque les deux athlètes en étaient venus aux coups en janvier 2015, Jones avait obtenu un verdict unanime de la part de juges.

Celui qu'on surnomme « Bones » a fait une apparition remarquée à l'émission Undisputed, sur la chaîne FOX Sports. Lorsqu'on a lui demandé si sa grande rivalité avec Cormier allait affecter d'une quelconque manière sa performance, Jones a répondu par la négative.

« Je ne crois pas que cela aura le moindre impact sur le duel. Je combats depuis 10 ans maintenant. Ces 10 ans, je les ai passés sans perdre un seul combat. J'ai été opposé à plusieurs types d'athlètes, certains que je détestais au plus haut point, d'autres pour qui j'avais beaucoup de respect. Le résultat a toujours été le même et ce sera la même chose (samedi) », a-t-il clamé.

L'ancien monarque de la division n'a pas montré la moindre hésitation à vanter avec vigueur ses accomplissements.

« Je crois que je suis déjà le meilleur combattant de tous les temps. Mon dossier parle de lui-même. J'ai vaincu six membres du Temple de la renommée du sport et mon palmarès ne peut être comparé à celui d'aucun autre athlète. Mais cet affrontement est énorme pour ma légende. C'est le cas pour chacun de mes combats. »

La guerre des réseaux sociaux

Pour sa part, Cormier était de passage lundi à l'émission First Take sur les ondes d'ESPN. Le champion a affirmé qu'il se réjouissait de voir Jones l'attaquer par l'entremise des réseaux sociaux depuis quelques semaines.

« DC » sait que son adversaire reste à l'affût de sa préparation en surveillant de près ses publications Instagram.

« Il est là tous les jours. Il ressent constamment le besoin de voir où j'en suis. Dans sa tête, la question qui lui revient toujours est : 'Est-ce que je peux le battre de nouveau sans avoir recours cette fois aux produits dopants dont je me suis servi toute ma carrière?' La réponse est qu'il n'y arrivera pas. (...) Il sait qu'il ne peut avoir le dessus sur moi sans tricher », a-t-il martelé.

Depuis son revers face à Jones, Cormier a foulé l'octogone à quatre reprises et en est sorti triomphant à chaque fois, face à Anthony Johnson (deux fois), Alexander Gustafsson et Anderson Silva.


Mervyn Rose est décédé à l'âge de 87 ans

MELBOURNE, Australie - Mervyn Rose, qui a remporté deux titres du grand chelem en simple et deux coupes Davis avant d'entamer une carrière d'entraîneur, est décédé à l'âge de 87 ans.

Tennis Australie a publié un communiqué tard lundi confirmant la nouvelle. Le gaucher a remporté les Internationaux d'Australie en 1954 et les Internationaux de France en 1958 avant de faire son entrée chez les professionnels.

Il a notamment été l'entraîneur des vedettes Billie Jean King et Margaret Court.

Rose a également été couronné champion en double masculin aux Internationaux d'Australie et des États-Unis, ainsi qu'à Wimbledon. Il a atteint les demi-finales en simple lors des quatre tournois majeurs et a occupé le troisième rang mondial.

Il a représenté l'Australie à la Coupe Davis entre 1950 et 1957 et a fait partie des équipes qui ont battu les États-Unis pour les titres en 1951 et 1957.

Tennis Australie a rendu hommage à Rose en tant que joueur et entraîneur, déclarant qu'il avait « facilement réussi la transition vers le travail d'entraîneur et qu'il avait oeuvré avec certains des meilleurs ».

Rose a été intronisé au Temple de la renommée du tennis international en 2001.


Les Jays se tournent vers l'avenir sur le marché

TORONTO - Les Blue Jays de Toronto ont un objectif précis d'ici la date limite des transactions: faire l'acquisition de jeunes joueurs talentueux qui pourront avoir un impact dès la prochaine saison.

Le directeur général des Blue Jays, Ross Atkins, a répété son plan à plusieurs reprises lors d'une conférence de presse au Rogers Centre, lundi, à une semaine de la date limite des échanges dans le Baseball majeur, le 31 juillet.

Alors que les Blue Jays croupissent dans les bas-fonds de la section Est de l'Américaine, Atkins a reconnu qu'une troisième participation aux séries d'affilée est de moins en moins probable.

« Il y a un mois, nous disions que nous devions mieux jouer et partir sur une belle séquence, ce que nous n'avons pas fait », a noté Atkins avant le début d'une série de quatre matchs face aux Athletics d'Oakland.

« Nous sommes maintenant dans une position où il est plus difficile de justifier l'ajout d'éléments pour viser les séries. »

Avant le match de lundi, les Blue Jays accusaient six matchs et demi de retard sur la dernière place donnant accès au match du quatrième as dans l'Américaine.

Question de compliquer le travail d'Atkins, certains des joueurs qui pourraient se prévaloir de l'autonomie à la fin de la campagne connaissent des ennuis, ce qui pourrait réduire leur valeur sur le marché des échanges.

Avant le match de lundi, le vétéran lanceur gaucher Francisco Liriano affichait une moyenne de 6,15. De son côté, le droitier Marco Estrada n'a pas franchi la cinquième manche à ses quatre derniers départs.

« Vous apprenez quelque chose sur votre équipe chaque jour, a noté Atkins. Je crois que les équipes se concentrent sur les éléments généraux et non sur le quotidien. Je ne pense pas que leur valeur ait changé. »

« Mais ça peut peut-être changer la perception du joueur. Nous verrons au cours de la semaine. »

Atkins a réaffirmé que le plan était un retour au sommet dès la saison prochaine et non une reconstruction complète de l'équipe.

S'il a déclaré qu'il évitait de discuter de certains joueurs avec ses homologues, Atkins a reconnu qu'il n'était « pas bon pour les affaires » d'étiqueter un joueur « d'intouchable ».

« Nous devons tout considérer et nous n'allons pas seulement viser l'acquisition de joueurs des Ligues majeures, a expliqué Atkins. Il y a plusieurs façons d'améliorer l'équipe pour la saison 2018. Nous pouvons améliorer la profondeur ou obtenir des joueurs à coût économique. »

« Nous ne devons pas nécessairement faire l'acquisition d'un joueur avec l'idée qu'il sera de la formation partante en 2018. L'idéal serait d'obtenir des éléments avec des contrats que nous pouvons contrôlés et qui pourraient jouer un rôle dès 2018. Mais les autres équipes ne vont pas laisser partir ce type d'éléments facilement. »


Austin Connelly n'ira pas à l'Omnium canadien

Austin Connelly avait la chance de retourner au Canada en héros après s'être hissé au 14e rang de l'Omnium britannique la semaine dernière, mais pour l'instant, ses priorités demeurent de l'autre côté de l'Atlantique.

Connelly, qui tente de se tailler une place au sein du circuit européen pour l'an prochain, a décidé de décliner l'invitation de Golf Canada et il ne participera pas à l'Omnium canadien, cette semaine.

Au lieu d'être au club de golf Glen Abbey à Oakville, Ontario, Connelly foulera plutôt le terrain de l'Omnium européen Porsche présenté à Hambourg, en Allemagne, alors qu'il tente d'obtenir une place sur le circuit pour 2018.

Le tournoi canadien n'aurait été rien de plus qu'un départ de plus du circuit de la PGA pour Connelly, même s'il a mentionné que le choix fut difficile.

« Si j'avais terminé au sixième rang (ou plus haut au classement), j'aurais participé à ce tournoi, parce que j'aurais vraiment aimé y être », a expliqué Connelly.

Le golfeur âgé de 20 ans est né dans la ville d'Irving au Texas, mais a commencé à jouer au golf au Clare Golf et Country Club à Comeauville, en Nouvelle-Écosse, lorsqu'il visitait ses grands-parents en été. Il y est d'ailleurs toujours membre.

Connelly était déçu de devoir refuser l'invitation de Golf Canada - il avait terminé à égalité au 79e rang en 2015 - parce qu'il affirme sentir l'appui des partisans canadiens, peu importe où il va.

« Tu ne reçois pas ce genre de soutien ailleurs, a affirmé celui qui a la double citoyenneté canado-américaine. Honnêtement [les Canadiens] sont les meilleurs partisans du monde. Peu importe où je suis. Je reçois tellement d'encouragements provenant de la Nouvelle-Écosse et de ma famille et mes amis. Ils m'ont tellement encouragé. Je trouve ça plaisant de les représenter et je tente de les rendre fiers. »

Le nouveau président de Golf Canada, Laurence Applebaum, a soutenu que Connelly avait rendu fier son pays la semaine dernière. Il espérait secrètement que Connelly accepterait l'invitation de l'organisation, mais il respecte sa décision.

Malgré le statut élite du circuit de la PGA, Connelly souhaite explorer ce que le circuit européen a à lui offrir , même si cela signifie qu'il devra passer son tour lors d'un tournoi où il aimerait bien jouer.

« Ç'a été incroyable d'expérimenter tous les parcours de golf parmi tous ces pays. Tout en Europe est parfait, a-t-il ajouté. Je suis très content d'y être présentement. Je suis très près d'obtenir mon laissez-passer pour l'an prochain et ce serait incroyable. »

Après le tournoi en Allemagne, Connelly retournera au Texas pour quelques semaines avant de participer probablement au Championnat de Wyndham, en Caroline du Nord, à la mi-août.


Le camp attendra pour le quart Andrew Luck

Le camp d’entraînement des Colts d’Indianapolis s’amorcera sans le quart-arrière Andrew Luck.

Le directeur général de l’équipe, Chris Ballard, a annoncé la nouvelle  lundi, tout en ajoutant qu’il s’attendait à ce qu’il soit prêt à temps pour le début de la saison.

Luck se remet d’une opération à une épaule qu’il a subie au cours de la saison morte.

Son programme de remise en forme se déroule comme prévu, alors que Luck a recommencé à lancer des ballons.

Par ailleurs, les Colts ont confirmé que le maraudeur Clayton Geathers ratera les six premiers matchs de la saison régulière, lui qui récupère d’une opération au cou.


 

Contactez-moi Facebook linkedin Twitter Youtube Version mobile